Buy Caverta 50mg Pills Order Alesse 1.5mg Many companies provide money payday loans in Utah

Однако у нас можно взять срочный займ через интернет на карту быстро и безопасно

EducationMobiliteActive | Living Lab de Montréal
Chargement...
 
Imprimer

Quelles sont les conditions pour amener encore plus d’enfants à la mobilité active ?

Lucie Lanteigne (VQ)

Dernièrement, le cyclisme connaît une explosion dans tous les groupes d’âges, sauf dans les moins de 17 ans, parmi lesquels la pratique de la marche et du vélo sont en baisse. Dans toute l’histoire de l’Humanité, les jeunes n’ont jamais si peu marché.

Conditions pour leur faire adopter plus souvent le transport actif :

  • Chemins rapides et sécuritaires.
  • Explorer leur façon de marcher, de faire du vélo, du patin à roues alignées, etc…
  • Les parents doivent montrer l’exemple : la façon dont ils se déplacent conditionnent celle de leurs enfants.
  • C’est culturel : dès la naissance, à la sortie de la maternité, les infirmières ne laissent pas sortir maman et bébé si ce dernier n’est pas bien attaché dans un siège auto. Les parents qui ont choisi de ne pas avoir de voiture sont comme des extra-terrestres.
    • Il faut faire tomber les mythes et préjugés comme quoi tout le monde, chaque famille aurait une voiture et comme quoi on aurait besoin d’une voiture dès qu’un ou 2 enfants arrivent (les parents qui voyageaient à pied ou à vélo réfléchissent souvent à l’achat d’une voiture à l’arrivée du premier ou du second enfant).
    • Facilite la vie (fausse idée)

Pourquoi n’y a-t-il pas plus d’enfants qui vont à vélo ou à pied à l’école ?

  • Trajets difficiles, non sécuritaires, surtout en banlieue.
  • Horaires de l’entrée et sortie en classe tributaire des autobus scolaires qui desservent 2 ou 3 écoles – les horaires des parents ne sont pas compatibles.
  • Dès que l’école est finie, les enfants sont mis dehors à moins de rester au service de garde.
  • Les enfants sont rois mais ils n’ont pas de royaumes : peu d’espaces sécuritaires pour les laisser marcher et utiliser le transport actif plus souvent et plus tôt (âge).
  • Peurs (excessive) des parents :
    • Trop de trafic autour des écoles (mais ce sont les parents qui grossissent ce trafic).
    • Peur de l’enlèvement.
    • Les enfants sont-ils surprotégés ?

Solutions VÉLO

  • Il faudrait favoriser l’utilisation du vélo en l’incluant dans le programme scolaire (brevet de cycliste).
  • Incorporer plus souvent le vélo dans les cours d’éducation physique et au parascolaire.
  • Augmenter les endroits où les enfants peuvent faire du vélo de loisir pour leur donner le goût de faire du vélo utilitaire : dans les parcs, sous les autoroutes, des pistes vélos en quantité équivalente vs nombre de cyclistes que routes vs nombre de voitures.
  • Apprendre le vélo aux enfants avant 9 ans : les acquis sont faciles à garder plus on est jeune.
    • Leur apprendre comment rouler, comment tomber.
    • Leur trouver un mentor qu’ils suivront plus facilement qu’un parent.
    • Organiser des ateliers de troc d’accessoires de vélos dans les écoles pour rendre l’enfant responsable de son véhicule, pour qu’il se l’approprie en le rendant à son image.

Solutions MARCHE

  • Trottibus, pédibus (parent(s) ou autres bénévoles pour encadrer un groupe d’enfant sur le chemin de l’école, plusieurs groupes suivant l’origine).
  • Partager les trajets sur le web de l’école (parents, équipe école).

Solutions TRANSPORT ACTIF en général

  • Faire faire les devoirs aux enfants à l’école pour qu’ils aient moins de livres à transporter.
  • Apprendre à tous à partager les rues, la route.
  • Faire plus d’aménagements permanents.
  • Déneiger plus souvent les voies actives (trottoirs et pistes cyclables).
  • Faire comprendre à tous que le transport actif n’est pas que pour le loisir : c’est aussi un mode de déplacement utilitaire.
  • Augmenter la conscience que nous ne sommes pas seuls, on fait tous partie de la société, apprendre à partager l’espace.

Cocktail Transport

  • Rendre la complémentarité des T A avec le transport collectif plus efficace et évident.
  • Rendre le transport collectif plus rapide et plus agréable (pour le moment la voiture est la plus pratique pour des distances plus grandes).
  • STM : apporter des expériences supplémentaires que juste le déplacement du point A au point B (Wi-Fi, gamification des stations bus et métro, des véhicules, rendre les visuels dans le métro plus ludiques et à la portée des jeunes).

CONCLUSION

  • Transport actif des enfants est la responsabilité de tous (parents, enseignants, décideurs).
  • Montrer l’exemple.
  • Prendre conscience qu’il faut partager l’espace entre tous les modes.

 


Calendrier

avril 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
26 27 28 29 30 31 01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 01 02 03 04 05 06