Buy Caverta 50mg Pills Order Alesse 1.5mg Many companies provide money payday loans in Utah

Однако у нас можно взять срочный займ через интернет на карту быстро и безопасно

Accueil | Living Lab de Montréal
Chargement...
 
Imprimer
Le Living Lab de Montréal est un centre de cocréation et d'innovation ouverte
permettant la collaboration entre les citoyens, les chercheurs, les entrepreneurs et les décideurs publics.

Gestion des espaces de travail

Conférence Les Affaires

2 mai 2017, de 8:00 à 16:15, Hôtel Hyatt Regency (Montréal)


ImageGérez le changement en équilibrant mieux-être, productivité et réduction du pied carré

Vos espaces de travail traditionnels sont en moyenne occupés 50 % du temps et avec les nouvelles technologies, les tâches peuvent s’accomplir dans des lieux multiples.

Mais comment équilibrer la vision de votre entreprise, les nouvelles tendances en aménagement et les besoins réels des utilisateurs finaux ? Quelles sont les étapes clés de la gestion du changement pour assurer l’adhésion de ces utilisateurs finaux ? Comment vous assurer de fournir des espaces aux caractéristiques techniques qui impacteront positivement la productivité et le bien-être des utilisateurs ?

Venez-vous préparer à l’aire ouverte intelligente de demain : un espace fractionné, adapté au travail par projet et à la mobilité !

 



9:15 - Étude de cas

Le travail collaboratif, les espaces de co-working et l’impact sur vos actifs : le cas du gouvernement fédéral

Image
Image

Kevin Radford, Sous-ministre adjoint, biens immobiliers, Services Publics et Approvisionnement Canada
Louise Guay, Présidente et fondatrice, Living Lab de Montréal

 



Le parc immobilier abritant les fonctionnaires fédéraux est immense et est, lui aussi, impacté par les tendances en espaces de travail. Durant cette présentation exclusive, découvrez :

  • Concrètement, comment les tendances en espaces de travail impactent le parc immobilier fédéral;
  • Quels défis rencontre cet acteur majeur dans la gestion de ses espaces de travail, notamment dans sa politique « Workplace 2.0 » et les ajustements prévus pour y remédier;
  • Ce qu’est l’intelligence collective, et comment le gouvernement fédéral teste actuellement le concept d’interlieux(lien externe), pour continuer de rentabiliser les espaces vacants à la suite de la densification;
  • Les conséquences du coworking sur le parc immobilier à Montréal, mais aussi sur votre entreprise : est-il intéressant pour vous de convertir une partie de vos locaux ?

 
En savoir plus : Programmation complète sur le site du journal Les Affaires(lien externe)


Construire l'intelligence collective : une nouvelle économie pour Montréal

Par Thomas Ledwell, Directeur Communications, New Cities Foundation (18 décembre 2016)

L'avenir du travail : connecté et collaboratif

"La technologie a radicalement changé notre façon de travailler, créant de nouvelles possibilités d'approches collaboratives du travail, notamment dans l'usage des espaces de bureaux. Quels seront les espaces de travail de l'avenir et comment cela changera-t-il la façon dont nous travaillons ensemble ? Ces nouvelles pratiques locales peuvent-elles aussi attirer les entreprises et les investisseurs internationaux à Montréal ?

Ces questions ont été au centre de la table ronde organisée par Louise Guay, directrice du Living Lab de Montréal. Dans le contexte du développement économique local, de nouveaux modèles d'espaces de travail interconnectés - « les Interlieux » - peuvent relier des personnes dans différentes parties de la même ville ou, en fait, dans différentes villes du monde. Briser les barrières géographiques créera un potentiel illimité de collaboration et un environnement propice à une plus grande pollinisation croisée des idées. Ces nouveaux espaces de travail peuvent être des aimants dans les quartiers urbains, une véritable attraction pour les Milléniaux et tous ceux qui désirent des espaces de travail non traditionnels pour leurs emplois non traditionnels.

Le défi est de créer des espaces qui répondent aux besoins de cette nouvelle génération de travailleurs. Les entreprises et la Ville peuvent être des facilitateurs en finançant et en soutenant ces nouveaux espaces pour encourager leur utilisation. Il est important de noter que l'accès à ces espaces met l'accent sur la collaboration et l'accessibilité des lieux de travail, pour diminuer les divisions potentielles qui pourraient survenir dans des secteurs économiques qui comptent de plus en plus de pigistes et de travailleurs autonomes."

Lire la suite(lien externe)

Image


300 nouveaux espaces de travail partagés en projet au Québec

Par Roxane Léouzon, Journal Métro (29 août 2016)

"Un centre de recherche compte lancer un réseau de 300 espaces de cotravail au Québec. Un premier endroit ouvrira en octobre dans des locaux de la caisse Desjardins De Lorimier-Villeray, à Montréal.
Les espaces de coworking, où des travailleurs autonomes et des entrepreneurs partagent des bureaux et socialisent, sont de plus en plus nombreux au Québec, soit environ 55 en 2016. Mais l’offre actuelle est loin de répondre à la demande, estime Louise Guay, présidente du Living Lab de Montréal. La proportion de travailleurs indépendants sur le marché augmente et les employeurs demanderaient de plus en plus à leurs employés de se déplacer."
Lire la suite(lien externe)

Image


Le Réseau Interlieux en bref

Depuis quelques années, les espaces de coworking et les incubateurs poussent comme des champignons mais tardent à trouver leur rentabilité. Parallèlement, les gouvernements et les entreprises réduisent les postes de travail. Les contrats sont confiés à des consultants et les gens se tournent vers l'entrepreneuriat ou le travail à la pige.

Les espaces de coworking indépendants ne peuvent pas répondre à cette demande croissante. Les coûts d’agrandissement dépassent leurs revenus actuels. Certains opérateurs ont déménagé dans de plus grands locaux, mais les gens veulent quelque chose d'autre, un réseau de communautés.

Être dans un plus grand réseau, ça signifie encore plus de possibilités professionnelles. Pour les espaces de coworking, la croissance va venir en ouvrant la porte à plus de gens plutôt que de se développer en vase clos.
L'abonnement de base doit donc permettre aux utilisateurs d'accéder à plus d’espaces partagés en ville, en banlieue et en région. En plus des bureaux ouverts, on y trouvera des services à la demande : salles de réunion, vidéo-conférence, bureau privé, casier personnel, impression laser, etc.

La technologie est disponible

La plupart des hôtels sont déjà équipés de serrures électroniques. Elles permettent de faire de chaque lieu un espace accessible à l’ensemble des clients du Réseau. Un système de réservation et de facturation en ligne gère chaque demande de siège disponible. L’utilisateur ouvre la porte du centre et de sa salle de réunion avec une carte à puce ou un smartphone. Depuis quelques années, nos partenaires de Strasbourg et Boston opèrent déjà des centres de coworking de cette manière.

Ce modèle de location sur demande permet de desservir davantage de membres que le modèle actuel d'abonnement à moyen ou long terme. Nous allons démontrer ces avantages au cours d’un projet pilote avec la participation de la Caisse Desjardins De Lorimier-Villeray et de l'UQAM. À l’international, Helsinki, Boston et Barcelone sont aussi intéressés.

eVision, SmartMoov, Bureau-Mobile, NGIN Workplace et Trafic Design s’occupent des opérations. SmartMoov est une compagnie qui commercialise les recherches menées au Living Lab de Montréal avec la participation des acteurs du milieu. Les technologies viennent de Kaba-Ilco, Bell, Canon et Microsoft. Le projet est soutenu par des succursales Desjardins et plusieurs Chambres de commerce. Les partenaires académiques comprennent l'ESG-UQAM, l’U. McGill, l’U. de Montréal, HEC, CIRANO, TÉLUQ, l’U. Aalto et le MIT Media Lab.


Avoir son bureau mobile sur demande, près de chez soi

Le lecteur Flash n'est pas disponible.

 

Image
Le web, les réseaux sociaux, les plateformes collaboratives permettent une nouvelle pratique de la démocratie. Dans les rues de plusieurs villes du monde, de nombreux citoyens ont affirmé qu’ils venaient de Facebook ! De nombreuses applications encouragent la mobilité durable, l’appropriation de nos rues, ou permettent d’observer nos quartiers, de les décrire et de les raconter. Nous comprenons de mieux en mieux l’émergence des nouveaux modèles qui s’en dégagent et expriment les besoins des gens.

Jusqu'à quel point pouvons-nous nous servir de ces témoignages pour résoudre nos problèmes ?

Quel est ce nouvel espace de partage où le public, le privé et le citoyen collaborent ? De quelle nature est cette plateforme virtuelle et réelle qui nous réunit ? Rejoint-elle les politiques ? Influence-t-elle les promoteurs immobiliers, les architectes, les urbanistes, les citoyens ?

Entre nos mains, la technologie façonne notre relation avec la ville, nos communications et notre mobilité, tout en offrant la possibilité de partager avec la société nos comportements et nos déplacements. Jusqu'où la technologie nous touche-t-elle personnellement, établit-elle un dialogue avec nous et entre nous, fournit-elle des données et des faits ? Peut-elle créer une cohésion sociale en favorisant la reconnaissance et la coopération ?

Voir aussi :

f. & co : Le vrai État, c'est la ville(lien externe)

CreativeMornings/Montréal :

 


"Le citoyen hyper mobile : de la mobilité à la mobilisation"

Louise Guay - TEDxHECMontréal (21 mai 2013)

Le lecteur Flash n'est pas disponible.

Retour sur le TranspoCamp EVSMV 2012

ImageUn TranspoCamp, c’est une plateforme citoyenne pour se réapproprier la discussion sur les transports urbains, la technologie, l’urbanisme ou planification urbaine, la consultation et le milieu de vie urbain autour des transports collectifs. La mobilité urbaine habite ces discussions qui, vendredi dernier, ont porté sur toutes sortes de thèmes connexes.

Les agences de transport étaient quasi toutes présentes : l’AMT, la STM, la STL, Communauto, etc. Radio-Canada, la ville de Montréal, Bombardier, l’ÉTS, l’U. McGill, l’U. de Montréal, le Cégep de Sorel-Tracy avec bon nombre de ses étudiants qui venaient voir les applications développées à partir des données ouvertes des agences de transport lors du hackathon « Hack ta ville », le 8 septembre à McGill.

Lire la suite...

Prix Living Lab de Montréal - Hack ta Ville

Image
Gagnant du 1er Prix : HackTonStationnement (désolé, pas en ligne)

Description du projet :
HackTonStationnement est un projet débuté lors du Hacktaville 2012 par 7 adeptes des nouvelles technologies et des données ouvertes.
ImageLe but est de livrer une application web et mobile, basée sur les données ouvertes de la ville de Montréal, qui permettra de visualiser des tronçons de rues sur lesquels il est possible ou non de se stationner.
Les résultats seront affichés sur une carte en fonction de requêtes spatiales et temporelles (ex : où puis-je me stationner lundi à partir de 15h pour une durée de 24h?)

Participants: Nicolas Delffon, Vincent Dionne, Guillaume Bisaillon, Ilyas Faraj, Nicolas Roger, Romu Robin, Nicolas Saulnier.

 
Autres finalistes :

Thèmes des ateliers

Les rapports d'ateliers sont disponibles en suivant les liens cliquables.

Heure Lieu # Titre de l'atelier
10 h 00 Train A Développement économique et transport ? Comment recréer la cité ?
C 7 pistes pour rendre la marche aussi COOL que le vélo
D Planification des transports collectifs et participation citoyenne : Dialogue ?
F Contrôler l’accès aux gares de l’AMT
(pour connaître les habitudes des usagers, servons-nous de la carte Opus ! )
Tente G How do you make buses more attractive to suburban commuters?
H Civisme et cohabitation vélo-auto-piétons : des idées pour améliorer le civisme
I Monorail rapide suspendu : moteur-roue
J Le Bixi, ça sert à quoi ? Changement d’habitudes, perceptions
K « Abri-lounge » : Encourager le transport public en hiver
(Des abribus plus chauds et plus confortables)
N Développement d’applications Web/Mobile : on veut vos idées !!!
11 h 00 Train A L’écoute : comment accueillir les suggestions, commentaires des citoyens ?
B Nos enfants : éducation à la mobilité active
C Smart mCarpool
D Covoiturage quotidien
Tente G Les données ouvertes au service du Cocktail Transport
H Gamification des transports et motivations pour changer notre comportement
I Parcs à vélos sécurisés aux stations de métro limitrophes
(ex. Angrignon, Honoré-Beaugrand, Laval)
J Changement de comportement en transport : comment les mesurer ?
(Bénéfices individuels et collectifs)
K Qu’y a-t-il dans (ou autour) de votre autobus idéal ?
N La promesse du voyage vs. Le défi de la destination
14 h 00 Train B Comment faire un spot publicitaire du transport en commun aussi sexy qu’un spot de voiture ?
Tente H CYCLETRAX :
App smartphone pour enregistrer les traces précises des cyclistes (existe déjà, faut être modifié pour MTL).
K Covoiturage temps-réel porte-à-porte
N Consultation citoyenne 2.0
Design collectif d’une APP permettant un dialogue continu entre Ville, Citoyens, Transports...

 


Calendrier

février 2017
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
29 30 31 01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 01 02 03 04